Tarte fine de pommes de terre

Un petit air de flammekueche avec ses oignons et lardons, pas tout à fait parce qu’il n’y a pas de crème fraîche et que l’on rajoute des pommes de terre et du fromage, juste un petit air.

J’ai trouvé cette idée sur le très joli blog de Misa, dont toutes les photos font envie. J’ai cependant fait quelques changements : une pâte un peu plus rustique et sans beurre, à base de vin blanc et d’huile d’olive, une recette de Carole qui est devenue l’un de mes classiques, et la crème remplacée par de la ricotta.

Tarte fine de pommes de terre

Préparation : 30 min – Cuisson : 30 à 40 min – Repos : 30 min

Il vous faudra, pour une tarte de 30 par 25 cm (6 personnes) :

Pâte

  • 150 g de farine
  • 1/4 cc de levure chimique
  • 1/2 cc de sel
  • 50 g d’huile d’olive
  • 60 g de vin blanc

Garniture :

  • 200 g de ricotta
  • 2 à 3 grosses pommes de terre
  • 125 g de lardons
  • 1/2 oignon
  • sel, poivre, origan séché
  • un peu d’huile d’olive
  • emmental râpé

Faire la pâte : Mélanger à la main ou dans votre robot, la farine, le sel et la levure. ajouter le vin blanc puis l’huile d’olive petit à petit jusqu’à obtenir une boule de pâte. Il se peut que vous ayez besoin d’un peu moins d’ingrédients liquides en fonction de votre farine. Étaler la pâte, en forme de disque, ou de rectangle selon votre inspiration. La pâte étant très souple, je l’étale directement sur la feuille de cuisson farinée et je fais glisser ensuite cette feuille sur une plaque de cuisson perforée. Laisser reposer 30 minutes au frais.

Pendant ce temps, peler et émincer l’oignon, peler les pommes de terre et les couper en tranches fines (1 à 2 mm).

Après le temps de repos, étaler la ricotta sur la pâte (jusqu’aux bords), saler légèrement, poivrer.

Préchauffer le four à 200°C.

Déposer joliment les pommes de terre en les faisant légèrement se chevaucher. Parsemer avec les oignons émincés et un peu d’origan. Verser sur le tout 2 à 3 càs d’huile d’olive.

Enfourner pour 20 minutes. Sortir la tarte et parsemer de lardons et de fromage râpé. enfourner à nouveau pour 10 à 15 minutes.

Surveiller la cuisson, les lardons ne doivent pas brunir trop.

Pour ne rater aucune recette, pensez à vous abonner à la newsletter du blog. L'inscription se fait en haut à droite.

Pas de pré-cuisson pour les pommes de terre, elles doivent donc être coupées en tranches fines et si possible homogènes. Si vous avez une mandoline et si contrairement à moi, vous arrivez à vous en servir sans sortir pansements et sparadraps, alors c'est l'occasion de l'utiliser. Sinon, un couteau bien aiguisé et un peu de concentration marcheront très bien.

Vous pouvez bien-sûr utiliser une pâte brisée classique pour cette recette, une toute prête, ou bien en faire une à base de farine, de beurre et d'un peu d'eau. Celle que j'ai choisi ici ne comporte pas de beurre, et donne un goût un peu rustique très agréable je trouve. Vous pouvez aussi varier les farines (semi-complète, mélange de farines ...). Dans ce cas, il faudra juste ajuster la quantité de liquide car certaines farines absorbent plus que les autres, et donc y aller un peu à tâtons. La pâte est souple et se travaille facilement, donc rien de compliqué.

Ce que j'apprécie dans cette recette, c'est que les quantités sont à la discrétion de votre appétit et de vos goûts : Je n'ai pas donné les quantités exactes pour les pommes de terre car cela va dépendre de leur taille.
La ricotta peut être remplacée par de la crème épaisse, le demi-oignon par un oignon entier, en fonction de sa taille et de la taille de votre pâte une fois étalée. Les lardons peuvent être remplacés par du bacon coupé en lamelle. 
J'ai utilisé ici de l'origan séché, mais là encore, rien ne vous empêche de remplacer par du thym ou par des épices italiennes de votre choix. Ou même par rien, si vous préférez.
L'emmental râpé peut être remplacé par votre fromage préféré du moment qu'il fond un peu à la cuisson. Pourquoi pas même par du fromage à raclette coupé en dès s'il vous en reste ?

Pour la cuisson, j'ai procédé en deux temps. La première fois que j’avais réalisé cette tarte, les lardons avaient trop cuits et étaient devenus un peu secs. Donc maintenant, je les rajoute à mi-cuisson. Toutefois, surveillez bien les dernières minutes de cuisson. Chaque four étant différent, la température de cuisson assez élevée, et cette tarte plutôt fine, il serait dommage de se retrouver avec une tarte trop cuite parce que l'on a reçu un coup de fil qui aura duré plus que prévu.

One thought on “Tarte fine de pommes de terre

  1. Tatimado

    J’ai réalisé cette très bonne tarte aux pommes de terre, en accompagnement d’une viande. Très bonne recette, appréciée de toute la famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *