PANCAKES JAMBON FROMAGE

Depuis plusieurs semaines, je prépare une bonne partie des repas de la semaine le dimanche. Ma cuisine prend des airs de labo, légumes en attente sur le plan de travail, et de réserve, boîtes en verre s’empilant jusqu’à refroidissement. Un véritable allégement mental pour les autres jours de la semaine, où je n’ai plus qu’à lire mon planning menu, improviser une salade composée, et sortir le menu du jour. Mais je dois avouer que je garde toujours ce petit plaisir que reste la cuisine au jour le jour sur quelques repas, pour les jours plus tranquilles.

Ce jour était celui de la visite de l’un de mes grands de passage à la maison. D’habitude, il m’envoie des photos de ses impros culinaires depuis l’autre côté du pays. Ce jour-là, je l’ai mis aux fourneaux et il a confectionné avec application notre menu du jour. Cuisine de précision à quatre mains, entre hommes de la maison, recette empruntée à Amandine. Grâce à eux, enfin une recette respectée à la lettre, ce que je suis bien incapable de faire …

Pancakes Jambon Fromage

Préparation : 10 min – Cuisson : 20 min – Pour 9 à 10 pancakes de 8 cm de diamètre environ

Matériel spécifique : une poêle à crêpes ou à blinis

INGRÉDIENTS

130 g de farine, 2 œufs, 110 g de lait, 1 yaourt brassé nature (150g), 1càc de levure chimique, sel, poivre, 3 tranches de jambon blanc, 9 à tranches de fromage (emmental ou autre), ou fromage râpé

RÉALISATION

Battre les œufs, le lait, le yaourt, le sel et le poivre.

Ajouter farine et levure.

Découper des ronds de jambon de la taille de vos futurs pancakes. Faire de même avec les tranches de fromage (étape inutile si vous utilisez du fromage râpé).

Faire chauffer une poêle à crêpes, la huiler un peu. Lorsqu’elle est bien chaude, verser une petite louche de pâte. Déposer un cercle de jambon, laisser cuire 1 à 2 minutes, le temps que les bords se détachent un peu. Verser une petite louche de pâte à nouveau, déposer le fromage dessus, et laisser cuire environ une minute encore. Retourner les pancakes, laisser cuire 1 à 2 minutes, puis les réserver, recouverts d’un papier alu ou d’une assiette.

Déguster chaud.

Remarques :

  • J’utilise ici une poêle à blinis que j’ai depuis longtemps et que j’adore, les empiècements sont profonds, elle est épaisse, résistante, une vraie dure à cuire qui fait son boulot sans faillir. Mais vous pouvez bien-sûr cuire ces pancakes salés dans une poêle à crêpes traditionnelle, avec ou sans cercle en silicone pour que vos pancakes aient tous la même taille.
  • Les yaourts brassés sont mes préférés, toujours présents dans mon frigo, d’où mon choix de yaourt. Je les utilise en salé, ou sucré pour de nombreuses recettes. Ici, ils donnent un peu d’épaisseur à la pâte. Si vous n’en avez pas, vous pouvez sans souci faire avec un yaourt blanc autre.
  • L’emporte pièce le plus accessible dans mes placards a pile la taille des empruntes de ma poêle, c’est donc lui qui a été de corvée pour le découpage du jambon. Un couteau et un verre peuvent faire l’affaire.
  • Fromage en tranches ou fromage râpé … Les deux conviennent, c’est selon ce que vous trouverez dans votre frigo !
  • Quelle sorte de fromage ? Celui que vous aimez : emmental, gruyère, ou plus fort, c’est à vous de voir.
  • Ayez la main légère pour la « petite louche » de pâte dans la poêle. N’oubliez pas qu’il y aura une petite louche, puis le jambon, puis le fromage et re-petite louche.
  • Une petite idée comme ça : Pourquoi ne pas tenter un méga pancake de la taille de votre poêle. À retourner sur une assiette pour cuire la deuxième face, et ensuite à servir sur une grande assiette, et à découper en parts. On fait bien des cookies géants de la même manière à découper également pour servir, alors à tenter !
  • J’ai compté deux pancakes par personne, trois pour les plus gourmands, le tout accompagné d’une salade avec plein de verdure dedans.
Share Button

2 thoughts on “PANCAKES JAMBON FROMAGE

  1. Xav

    Beau, appétissant et bon. Essayez sans hésiter. Vous ne serez pas déçus.
    Signé : un des « hommes de la maison », deux des quatre mains qui a aimé faire, mais surtout déguster

    • Christelle Darbas Lorenzi

      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.