SPAGHETTIS AU POULET, GORGONZOLA ET PIGNONS GRILLÉS

 

Voici un plat complet très goûteux et ensoleillé. J’ai emprunté la recette au magazine Saveurs de Mars, en modifiant quelque peu les quantités. L’un de mes loustics n’aime pas le roquefort. Le gorgonzola non plus. Il a donc bien râlé en me voyant préparer ce plat, et j’ai pris soin de lui garder une bonne portion sans crème et sans fromage, afin de de ne pas avoir un pré-ado boudeur à ma table … au bout de quelques minutes, voyant ses frères dévorer leurs assiettes, il s’est risqué à demander une seconde part AVEC la garniture au complet, gorgonzola compris. Et là, transmutation de l’enfant assis en face de moi. Sourire et : … « Mais maman c’est bon le gorgonzola !! » … Ne pas faire de commentaire, ne pas rajouter : Je te l’avais bien dit que tu allais aimer …

La douceur de la crème mélangée au fromage, les tomates cerises grillées, le croquant des pignons qu’ils adorent, tout cela a bien aidé 😉 Et je dois dire que sur ce coup-là j’étais assez fière, je deviens très forte dans les changements en douceur des goûts de mes petits bonhommes. Prochaine étape : Arriver à faire manger des fruits autre que pomme et banane, myrtilles dans les bons jours, à n°2 … là y a du boulot !!

SPAGHETTIS AU POULET, GORGONZOLA ET PIGNONS GRILLÉS

Imprimer cette recette —

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 30 min / Cuisson : 15 min

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• des spaghettis (ou des tagliatelles) pour 6  • 20 cl de crème liquide légère    • 150 g de gorgonzola        • 4 escalopes de poulet  • 125 g de pignons de pin  • une vingtaine de grosses tomates cerises • sel, poivre, huile d’olive

 

RÉALISATION

Faire griller à sec les pignons dans une sauteuse. Réserver.

Laver et égoutter les tomates cerises.

Dans la même sauteuse, verser un peu d’huile d’olive et faire bien dorer le poulet coupé en petits cubes. Lorsque le poulet est presque cuit, ajouter les tomates cerises et faire revenir encore quelques minutes pour faire un peu griller les tomates. Bien surveiller, les tomates ne doivent pas se réduire en purée.

Cuire les pâtes al dente dans un grand volume d’eau salée.

Pendant ce temps, dans une casserole, verser la crème, ajouter le gorgonzola coupé en morceaux, saler (peu), poivrer et faire chauffer doucement jusqu’à faire fondre le fromage.

Egoutter les pâtes, les verser dans la sauteuse en même temps que la crème au gorgonzola, mélanger délicatement. Ajouter les pignons et servir aussitôt.

 

POULET BIRYANI au rice cooker

Vous avez un cuiseur à riz ? Et vous en faites quoi … du riz blanc ou parfois parfumé d’un bouillon ?

Bon et bien moi aussi, jusqu’à très récemment. Et puis en parcourant le magazine Saveurs de mars, ça a été comme une révélation, le cuiseur à riz est bien plus que cela, un véritable appareil de préparation culinaire. Pour preuve cette recette, entièrement préparée dans cette espèce de grosse cocotte. Qui en plus de cuire sans surveillance, garde au chaud jusqu’au moment de servir. Un vrai bonheur dans l’assiette avec un minimum d’effort !

Et si vous avez l’occasion de parcourant les articles du magazine, vous verrez que vous pouvez de cette même façon cuisiner lentilles, pommes de terre et même yaourts.  Au final peu de matériel, peu de matière grasse, beaucoup d’épices (non piquantes !!) beaucoup de saveur et une cuisson parfaite sans surveillance … que demander de mieux ?

 

 

POULET BIRYANI au rice cooker

Télécharger et imprimer cette recette —

 

Nombre De Personnes : 4

Préparation : 10 min / Cuisson : 15 min / Attente : 1h

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

 • 2 blancs de poulet  • 1 yaourt nature (bulgare)  • 200 g de riz basmati  • du bouillon de légumes (1 cube et de l’eau bouillante)  • 1 oignon  • 2 gousses d’ail  • 2 càs de lentilles corail  • 1 capsule de safran  • 1 càc de caradamome en poudre  • 4 clous de girofle  • 1 bâton de cannelle  • 1 càc de graines de cumin  • 1 cm de gingembre frais râpé  • 30 g de beurre coupé en petits cubes  • sel

 

RÉALISATION

Couper le poulet en petits cubes. Dans un plat creux (ou mieux dans un tuper), verser le yaourt, ajouter l’oignon haché, l’ail pelé, dégermé, haché, le safran, le gingembre râpé, le cumin, la cardamome, les clous de girofle, le bâton de cannelle et un peu de sel. Ajouter  le poulet, mélanger, filmer (ou fermer la boîte et mélanger en secouant) et réserver au frais 1h.

Rincer le riz sous l’eau froide,

bien égoutter et verser sur le poulet mariné. Mélanger.

Déposer les dès de beurre dans la cuve du rice cooker. Verser le riz et le poulet dessus. Arroser de bouillon pour couvrir jusqu’à 1 cm en dessous des ingrédients.

Mettre en route le rice cooker … et laisser cuire.

Parsemer de coriandre fraiche au moment de servir si vous aimez.

 

 

 

TABOULÉ LIBANAIS

 

Une nouvelle idée fraiche pour l’été. Le taboulé libanais se différentie du taboulé classique par ses ingrédients, boulghour, c’est à dire blé concassé, et une multitudes d’herbes qui donnent à cette entrée beaucoup de saveurs. Et pour apporter encore plus de fraicheur et un peu de croquant, j’ai rajouté quelques petits pois (frais surtout, sinon point de croquant !).

A préparer à l’avance et à réserver au frais toute une nuit.

TABOULÉ LIBANAIS

Imprimer cette recette —

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 20 min / Cuisson : 1 min / Attente : 12h minimum

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• 200 g de boulghour  • 3 oignons blancs nouveaux  • 1 bouquet d epersil plat  • 1 bouquet de coriandre  • 1 bouquet de menthe  • 2 gros citrons  • 5 càs d’huile d’olive  • 250 g de petits pois frais  • sel, poivre

 

RÉALISATION

Faire cuire le boulghour selon les indications de l’emballage (environ 10 minutes). Egoutter et verser dans un grand saladier. Tant qu’il est chaud, verser dessus 2 càs d’huile d’olive, mélanger et laisser refroidir.

Laver et sécher les herbes.

Ecosser les petits pois. Faire bouillir de l’eau préalablement salée. Y plonger les petits pois, laisser cuire 1 minute, le temps qu’ils remontent à la surface. Les sortir avec un écumoire et les rafraichir sous l’eau froide. Laisser refroidir complètement puis verser sur le boulghour.

Laver les tomates, ôter le pédoncule et les pépins. couper en petits dès et verser dans le plat.

Emincer finement les oignons nouveaux, et les ajouter au taboulé.

Ciseler finement toutes les herbes, persil et coriandre avec une partie des tiges. Ne pas mettre les tiges de menthe, car elles sont plus épaisses et plus dures. Les ajouter au taboulé, mélanger.

Presser les citrons, en filtrer le jus. Ajouter le reste de l’huile et le jus de citron au taboulé, saler et poivrer à convenance, mélanger.

Filmer et réserver au frais une nuit.

 

MAFALDINE À LA CHECCA DE GIADA

Certains me prennent pour une folle lorsque je raconte que je me suis abonnée à une chaine totalement dédiée à la cuisine sur le cable. Bon je ne suis pas devant ma télé 24h/24, mais je dois dire que je peux passer 2h complètes sans m’en rendre compte à regarder des gens cuisiner, à prendre des notes, souvent incomplètes tellement je me régale. Certaines émissions sont fabuleuses, parce que tout y parait facile ET que lorsqu’on se met aux fourneaux, c’est effectivement faisable et délicieux. C’est le cas entre autre pour les shows de Jamie Oliver, de Nigella Lawson, ou de Giada de Laurentiis.

L’une des recettes que cette dernière présentait justement  il y a quelques semaines était d’une simplicité qui m’a littéralement interpellée. La sauce est plus rapide à faire que la cuisson des pâtes qu’elle accompagne. Alors j’ai foncé dans ma cuisine et j’ai tenté. Pas de cuisson pour la sauce, vous n’aurez besoin que d’un mixeur, et d’un grand faitout pour la cuisson des Mafaldine, ces pâtes tellement délicieuses à regarder, et idéales pour cette recette car elles accrochent parfaitement la sauce que vous allez préparer.

Les ingrédients de la sauce étant crus, il faut vraiment les choisir de bonne qualité : des tomates bien mûres et sucrées, de belles gousses d’ail (quantité à adapter en fonction de votre tolérance à cet ingrédient), du parmesan à râper (et non déjà râpé en sachet), de belles feuilles de basilic bien vert (en non déshydraté).

MAFALDINE À LA CHECCA, DE GIADA

Imprimer cette recette

 

Nombre De Personnes : 4

Préparation : 15 min  / Cuisson : 10 min

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• Des mafaldine pour 4, ou d’autres pâtes (environ 250 g) • 50 g de parmesan à râper  • 125 g de mozzarella  • 150 g de pignons  • 1 à 2 gousses d’ail  • 20 tomates cerises de bonne qualité  • 20 feuilles de basilic  • 5 càs d’huile d’olive  • 1 oignon nouveau  • sel, poivre

 

RÉALISATION

Faire chauffer un grand volume d’eau salée et y plonger les pâtes. Faire cuire al dente, selon les indications du paquet (9 à 10 minutes).

Faire griller les pignons à sec et réserver.

Peler et dégermer l’ail si besoin. Peler l’oignon et ne garder que les parties blanche et vert clair. Laver les tomates cerises.

Mettre dans le bol du mixeur, les tomates, l’oignon, l’ail, les pignons, le basilic et 1 càs d’huile d’olive.

Mixer, rajouter le reste de l’huile petit à petit jusqu’à obtenir une consistance épaisse. Goûter, saler et poivrer à votre goût.

Réserver. Couper la mozzarella en petits cubes.

Egoutter les pâtes, en gardant un peu d’eau de cuisson. Mettre les pâtes dans un grand plat, ajouter la sauce sur les pâtes chaudes, un peu d’eau de cuisson si la sauce vous parait trop épaisse, ainsi que la mozzarella, qui va légèrement fondre dans les pâtes encore chaudes. Servir aussitôt.

RISOTTO TOUT VERT

 

 

Mais si il arrive … le printemps. Bon ok il se traine, se fait attendre, promet du soleil et ne nous donne encore que des averses, mais n’en doutez pas il arrive. Et pour l’attendre, plein de vert dans nos assiettes ce jour-là. Quelques rayons de soleil par la fenêtre, manger avec les vitres ouvertes à défaut de manger dehors, un repas riche en goût grâce à ce risotto et tout notre weekend a pris des airs de presque vacances 🙂

La cuisson du risotto demande que l’on reste à côté pour verser le bouillon louche après louche, mélanger, laisser le riz absorber le liquide, rajouter du bouillon … donc pas question d’aller faire autre chose entre temps. Mais vous verrez le résultat obtenu en vaut vraiment la peine ! Les enfants en ont redemandé le jour même, les jours suivants également, ils ont même préféré se resservir tout en sachant qu’ils n’auraient plus de place en fin de repas pour leurs chocolats de Pâques toujours pas terminés !

RISOTTO TOUT VERT

Télécharger cette recette

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 20 min / Cuisson : 30 min

Difficulté : Facile

 

INGRÉDIENTS

• 400 g de riz à risotto  • 100 g de pousses d’épinards  • 125 g de pignons de pin  • 3 gousses d’ail  • huile d’olive  • parmesan à râper  • sel, poivre  • 1 oignon  • 1 L de bouillon de légumes  •  10 cl de vin blanc

 

RÉALISATION

Mixer ensemble les pousses d’épinards, les gousses d’ail pelées et dégermées, et les pignons. Saler (pas trop, on ajoutera ensuite du parmesan qui est assez salé), poivrer, ajouter 5 càs d’huile d’olive, plus si besoin afin d’obtenir une consistance crémeuse. Réserver.

Préparer le bouillon de légumes avec un cube et 1L d’eau bouillante.

Mixer l’oignon. Le faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le riz et mélanger jusqu’à ce qu’il devienne translucide. Verser le vin blanc, mélanger, puis ajouter 1 louche de bouillon, mélanger.

Lorsqu’il n’y a presque plus de liquide, rajouter à nouveau une louche, mélanger, réitérer l’opération jusqu’à ce qu’il ne reste que 2 ou 3 louches de bouillon. Ajouter alors le pesto d’épinards, mélanger, puis verser le reste de bouillon, laisser finir la cuisson et arrêter le feu lorsqu’il ne reste que 2 ou 3 mm de liquide au fond de la sauteuse. Râper 50 g de parmesan sur le riz, mélanger et servir. On pourra râper encore un peu de parmesan sur chaque assiette.