GRESSINS

gressins5

Tout ce qui s’achète en paquet est réalisable maison. L’un des concepts de base de tout blogueur qui se respecte et qui adore se lancer des défis. Bon ça c’est la théorie, il faut aussi souvent pas mal d’essais, pas mal de frustration et de tapage des pieds voire de direction poubelle avant d’arriver à ce que l’on souhaite. Ou alors tomber sur LA bonne recette, celle testée et approuvée déjà par d’autres blogueurs, ou bien un coup de chance avec une recette dénichée dans un magazine. Ça a été le cas pour celle-ci, les proportions étaient bonnes, et le résultat ressemblant à la photo .. ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas ni pour les proportions ni pour le visuel. Rajout d’un peu de sel tout de même dans la pâte, à peine, car il y avait aussi la fleur de sel à rajouter au final.

Ces gressins sont à cuire peu de temps avant de déguster car c’est tièdes, ou à peine froids qu’ils sont le meilleur, croquant dehors, tendres dedans, et trempés dans un caviar d’aubergine ou un guacamole, c’est du bonheur à l’apéro, promis juré.

Astuce : J’ai choisi de rouler les gressins dans des graines de sésame, mais n’hésitez pas à varier ce petit plus et à remplacer par des graines de pavot si vous aimez, ou même par de l’emmental râpé passé au mixeur (dans ce cas, oubliez la fleur de sel). Vous pouvez également ajouter du thym séché à la pâte au moment du pétrissage, pour un petit goût de provence.

gressins4

GRESSINS

Imprimer cette recette

 

 

Nombre De Gressins : environ 25

Préparation : 25 min / Cuisson : 10  min / Temps de repos : 1h + 30 minutes

Difficulté : Facile

 

 

INGRÉDIENTS

• 250 g de farine  • 1 càc de levure de boulanger  • 1 càc de sucre  • 1/2 càc de sel  • 120 g d’eau tiède  • 2 càs d’huile d’olive  • fleur de sel  • quelques càs de graines de sésame

 

RÉALISATION

Diluer la levure dans l’eau. Dans un grand saladier, verser la farine, le sucre et le sel, mélanger, faire un puits, et y verser l’huile d’olive et l’eau et la levure diluée. Mélanger jusqu’à obtention d’une boule de pâte homogène. Cette opération peut se faire au robot pétrisseur, même si à la fin, il conviendra de rassembler la pâte à la main.

Poser la pâte dans un saladier huilé, couvrir d’un linge et laisser reposer à température ambiante pendant 1h. La pâte va doubler de volume.

Retourner la pâte, couvrir à nouveau et laisser reposer encore 30 minutes.

Préchauffer le four th6, 180°C.

Prélever de petites boules de pâte (de la taille d’une noix, 20 g environ), et rouler entre les mains, puis sur un plan de travail légèrement fariné pour leur donner la forme de serpentins d’environ 20 cm de long. Rouler enfin dans les graines de sésame et déposer sur une plaque à pâtisserie anti adhésive.

gressins1

Saupoudrer de fleur de sel, et enfourner pour 10 minutes.

gressins2

Pour cette quantité de pâte, j’ai fait 2 fournées.

Les gressins doivent être légèrement dorés mais pas bruns.

gressins3

 

Source : Zeste n°9, Février – Mars 2013

PAIN BRIOCHÉ de NOËL

 

Moi je dis Noël passé, on est en droit d’avoir encore envie de cadeaux, de douceurs, et de petits dej tout tendres en famille. Et donc, lorsque j’ai vu ce pain brioché chez Carole, j’ai su dès le premier regard, dès la première lecture, qu’il enchanterait l’un de nos matins, l’un de ceux où l’on se lève chacun à son rythme, sans réveil, l’un de ces matins, où j’ouvre les yeux, émergeant de sous ma couette et où je tombe nez à nez avec l’un de mes petits monstres me regardant fixement, sûrement depuis plusieurs minutes sans rien dire, riant aux éclats devant ma mine pas encore bien réveillée, et accompagnant un « On va la manger cette brioche maman ? » de doux baisers sur mes yeux collés …

Ça se passe comme ça en ce moment, c’est du bonheur à l’état pur, et il ne fallait rien de moins qu’une douceur sur la table pour prolonger ce moment …

 

Côté organisation,

– j’ai commencé cette brioche en début d’après midi. Comme il ne fait jamais très chaud chez moi, les levées ont duré un peu plus que le temps préconisé. Carole propose deux levées de 1h chacune, les miennes ont duré 2 et 3h, ce qui m’a permis de passer du temps avec les enfants. Réalisation de la poolish à 14h, du pétrin vers 15h, repos, pliage et ajout des fruits vers 17h, repos de la pâte, et cuisson de la brioche un peu après 20h une fois le repas terminé, pour une dégustation le lendemain matin.

– J’ai adoré le craquant des amandes dans cette brioche, associé à la douceur des raisins secs marinés et des écorces d’oranges moelleuses. si comme moi, vous achetez les amandes avec leur peau, une petite étape de plus : Faites les tremper 2 minutes dans de l’eau bouillante, les peler est ensuite un jeu d’enfant. Je n’avais pas d’écorces de citrons confits malheureusement, en cette période d’entre deux fêtes, on ne trouve pas tout ce que l’on voudrait dans les petits magasins de village, donc pour remplacer j’ai augmenté un petit peu la quantité d’écorces d’oranges confites.

PAIN BRIOCHÉ de NOËL

Imprimer cette recette —

 

Nombre De Personnes : 8

Préparation : 20 min  / Cuisson : 35 min  / Repos: 1h + 2h + 3h

Difficulté : Facile

 

INGRÉDIENTS

Poolish : • 50 g de farine T45  • 1 sachet de 6g de levure de boulanger sèche  • 50 g de lait

Brioche : • 280 g de farine T45  • 30 g de fleur d’oranger  • le zeste d’un demi citron non traité  • 60 g d’huile d’olive  + un peu pour badigeonner • 90 g de lait + un peu pour badigeonner  • 50 g de sucre  • 1/2 càc de sel  • 1 càs de liqueur de citron maison (ou d’Amaretto, ou de rhum)  • 50 g de raisins secs  • 50 g d’écorces d’orange confites  • 50 g d’amandes émondées

 

RÉALISATION

Faire la poolish : Mélanger au fouet, farine, levure et lait au fouet. Laisser reposer 1h, sous un linge propre.

Au couteau, hacher grossièrement les amandes et les écorces d’oranges confites. Hacher de la même façon les raisins secs, les mettre seuls dans un bol, arroser de liqueur de citron, et laisser mariner.

Dans un grand récipient (pour moi le bol du robot pétrisseur), mettre la farine, le sel, le sucre. Y ajouter la poolish, le lait, l’huile d’olive, le zeste de citron et la fleur d’oranger. Pétrir jusqu’à former un pâton homogène (5 minutes). La déposer sur un plan de travail fariné, pétrir à la main, en ajoutant si besoin un petit peu de farine. La pâte est très souple et agréable à travailler. Elle doit être non collante.

Former une boule, la huiler, déposer dans un grand saladier, recouvrir de papier film, et laisser reposer 2h (moins si la pièce est très chauffée). La pâte va doubler de volume.

Abaisser ensuite la pâte avec un rouleau, pour former un carré d’environ 25 cm de côté. Déposer dessus les raisins marinés, les amandes, les écorces d’orange.

Plier cette pâte en trois (en portefeuille), puis encore en trois dans l’autre sens.

Etaler à nouveau au rouleau pour lui redonner la forme d’un carré.

Plier à nouveau en trois de la même façon que précédemment. Donner un tour de rouleau.

Déposer dans un moule à cake (beurré s’il n’est pas en silicone), en repliant en deux si besoin. Recouvrir d’un linge propre et laisser lever pendant 3h.

Préchauffer le four th6, 180°C, avec un bol d’eau à l’intérieur. Badigeonner de lait puis enfourner pour 35 minutes. Laisser refroidir avant de découper.

PETITS PAINS RAPIDES SANS PÉTRISSAGE SANS MACHINE À PAIN

 

Un peu par flemme, un peu par manque de temps, un peu par ras le bol de toujours manger le même pain, cela faisait plusieurs semaines que je me contentais d’acheter de quoi étaler ma confiture du matin chez mon boulanger … et puis je suis tombée sur cette recette de pain sans pétrissage, sur le blog Mes Petits Délices.

Et là à 9h du soir, je me suis dit, pourquoi pas, essaie donc et tu auras peut être du bon pain frais pour le petit dej de demain …

Ni une ni deux, je sors farine et compagnie et hop en 10 minutes, ma pâte reposait déjà, 1h30 sous un torchon, 20 minutes de cuisson, une bonne odeur de pain chaud dans la maison, et un résultat tout à fait bluffant.

J’ai pétri dans mon Kitchenaid (mais vous pouvez tout à fait le faire à la main), suis même pas allée jusqu’à la machine à pain, laissé levé tranquillement, pas de pétrissage à la main, étalé la pâte sur le plan de travail, découpé vaguement des petits pains, et hop au four.

Une jolie croûte, une mie qui reste tendre tout le lendemain, effort = zéro, temps = réduit, que demander de plus ?

PETITS PAINS RAPIDES SANS PÉTRISSAGE SANS MACHINE À PAIN

— Télécharger et imprimer cette recette —

 

Nombre De Petits Pains : 8

Préparation : 10 min / Cuisson : 30 min / Attente : 1h30

Difficulté : Ultra Facile

 

INGRÉDIENTS

• 300 g d’eau  • 70 g de lait  • 1,5 càc de sel  • 1,5 càc de levure de boulanger  • 500 g de farine T55  • 1 càs de sucre

 

RÉALISATION

Dans un grand bol (comme celui du KA), mettre l’eau tiède et la levure, mélanger pour faire dissoudre la levure. Ajouter le lait, le sucre, la farine puis le sel.

Mélanger à la main ou au robot jusqu’à obtenir une pâte homogène. La pâte sera collante et presque liquide.

Saupoudrer de farine, couvrir d’un torchon et laisser reposer 1h30.

Préchauffer le four th7, 220°C.

Bien fariner le plan de travail, y déposer la pâte. Découper en 8 morceaux. Déposer chaque morceau sur un moule gouttière, ou dans des empreintes à brioches, afin que la pâte ne s’étale pas trop à la cuisson.

Enfourner pour 20 à 25 minutes, les pains doivent être légèrement dorés. Laisser refroidir sur une grille.

BREAD AND BUTTER AUX FRUITS ROUGES

 

Je me dis souvent que pour le dimanche, pour l’arrivée des garçons ou pour leur dernier jour chez moi, je vais nous faire un brunch. L’un de ces repas que l’on mange avec les doigts, en choisissant ce que l’on aime, à moitié assis devant la télé, ou entre deux livres. Parce que c’est le jour de relache, celui où les devoirs sont soit terminé soit pas encore faits parce que c’est trop tôt et qu’il y a tout plein de jours de vacances derrière. Je commence donc toujours comme ça, avec des idées pas compliquées à faire, pas de plat principal, plein d’idées pour plusieurs plats, plusieurs desserts, pas compliqués à faire … et ça finit rarement en brunch en fait. Parce qu’il y a des urgences à gérer, des bobos dans les escaliers, des têtes qui viennent malencontreusement heurter des jouets impulsés par les mains d’un petit frère, des coups de fil des copains des enfants, qui ont soudainement besoin de mon ordi pour fignoler une recherche pour les cours de dans 15 jours, ordi sur lequel sont copiées mes recettes, ou du moins celles que justement je voulais mettre en application … donc mon brunch se transforme en semi-brunch. Des plats sans ordre prédéfini, plein de légumes très souvent, des tas de couleurs pour le plaisir des yeux, du dessert plein de fruits parce qu’ils adorent, et la plupart du temps un repas sans stress malgré les habituels verres renversés et les pressantes envies de n°1 de nous montrer sa dernière composition au piano …

Donc ce dimanche-là, une recette qui terminait notre repas : Un pudding (puisque pain brioché, et appareil à flan) aux fruits, aussi appelée « Bread and Butter », à cause de la façon de le préparer. Je l’avais préparé en début d’après-midi, nous l’avons mangé le soir. Et comme il en restait un (tout petit) morceau, terminé le lendemain. Et je dois dire qu’après une nuit au frais, il était à peu près 100 fois meilleur, les saveurs parfaitement mariées, les jus des fruits ayant eu le temps d’imbiber la brioche et de transformer ce dessert en véritable gâteau dont chaque bouchée illuminait les papilles.

Donc je vous conseille vivement une préparation la veille.

Pour les fruits, pas de panique. Le principe ici étant de ne pas passer 4h en cuisine, j’avais acheté un mélange de fruits rouges surgelés, laissés à température ambiante depuis le matin. Mais vous pouvez choisir les fruits de votre choix, frais ou pas, fraises, framboises, groseilles, myrtilles … Pensez simplement à adapter la quantité de sucre à l’acidité des fruits que vous aurez. Ici dans les fruits que j’avais, se trouvaient pas mal de baies légèrement acidulées, et avec la quantité de sucre de cette recette, j’ai obtenu un dessert parfaitement dosé (selon mes gouts), et peu sucré, juste ce qu’il fallait pour apprécier la douceur des fruits.

Une prochaine fois, je testerais bien avec des pommes et peut être des raisins secs gonflés dans du rhum ou du thé au préalable. Il faudra simplement précuire les pommes pour les rendre plus tendre et les saupoudrer d’un peu de cannelle avant le montage du dessert.

BREAD AND BUTTER AUX FRUITS ROUGES

Imprimer cette recette

 

Nombre De Personnes : 6

Préparation : 20 min / Cuisson : 40 min

Difficulté : Très Facile

 

INGRÉDIENTS

• 600 g de fruits rouges mélangés (myrtilles, framboises, cassis …)  • environ 10 tranches de brioche       • du beurre  • 3 oeufs  • 50 g de sucre en poudre   • 40 cl de lait  • 2 càs de crème épaisse  • 1 càc de gingembre en poudre

 

RÉALISATION

Allumer le four th6, 180°C.

Beurrer un plat à gratin. Beurrer les tranches de brioche sur une face et en disposer une première couche au fond du plat, en les serrant bien.

Répartir dessus la moitié des fruits. Poser dessus une nouvelle couche de tranches de brioche beurrées bien serrées, et recouvrir du reste des fruits.

Dans un saladier, mélanger le sucre, les oeufs, le gingembre et la crème, puis le lait. Bien fouetter. Verser sur les fruits.

Recouvrir d’une feuille d’alu et enfourner pour 30 minutes. Ôter l’alu et poursuivre la cuisson 10 minutes.

Laisser refroidir, puis réserver au frais jusqu’au lendemain.

 

Source :  Tendres Brunchs », 60 idées plaisir (Saep)

 

PAIN AU LAIT TOUT EN DOUCEUR, Méthode asiatique

C’est Carole qui le dit et qui a fait les recherches, moi je n’y connais pas grand chose en cuisine asiatique, je n’ai fait que craquer pour cette recette qu’elle a tenté, et moi après elle. 

Et ce besoin de douceur dont on a besoin certains jours, je l’ai trouvé là ce jour-là. Un pain de mie, à peine sucré, dont on savoure chaque bouchée, pas étouffant, doux, tout doux et si bon que rajouter de la confiture dessus serait gâcher !

5 minutes de préparation la veille, une nuit au frais pour ce « tang zhong », sorte de levain cuit, un peu de pétrissage le lendemain, et de levée, et vous obtiendrez pour le goûter une merveille de pain de mie. a tenter absolument pour la technique, pour la douceur de la mie et pour se régaler. Vous verrez, en quelques minutes, il ne restera que quelques miettes … et encore !

PAIN AU LAIT TOUT EN DOUCEUR

Télécharger cette recette (pdf)

 

Nombre De Personnes : 6 (1 pain de mie de la taille d’un moule à cake)

Préparation : 30 min / Cuisson : 30 min / Attente : 1 nuit + 1h + 45 min

Difficulté : Facile

 

 

INGRÉDIENTS

Tang Zhong : • 25 g de farine (T45 ou T55)  • 125 g d’eau

 

• 350 g de farine (T45 ou T55)   • 50 g de sucre   • 1 càc de sel  • 1 sachet de levure Briochin  •  1 oeuf  • 125 g de lait  • 30 g de beurre mou  • 100 g de Tang Zhong

• lait pour badigeonner

 

 

RÉALISATION

Préparer le Tang Zhong : Dans une casserole, mettre eau et farine, mélanger au fouet. Faire chauffer sur feu doux en fouettant sans cesse jusqu’à ce que la consistance devienne crémeuse (attention ça va assez vite). Transvaser dans un bol, laisser refroidir, filmer au contact et réserver au frais une nuit.

Le lendemain : Laisser revenir le Tang Zhong à température ambiante pendant 30 minutes. Sortir le beurre du réfrigérateur pour qu’il soit à bonne température.

En prélever 100 g (jeter le reste), le mélanger à l’oeuf et au lait. Dans un grand récipient (pour moi le bol du robot Kitchenaid), verser la farine, le sucre et la levure.

Creuser un puits au centre, et y verser la préparation liquide précédente.

Commencer à pétrir au robot (ou à la main pour les plus courageux), ajouter le sel, pétrir encore 10 à 15 minutes.

Ajouter le beurre mou, et laisser pétrir encore 5 minutes.

Sortir le pâton avec les mains farinées (la pâte est un peu collante), en faire une boule, déposer dans le bol à nouveau, couvrir et laisser reposer 1h.

 

Sur un plan de travail bien fariné, abaisser la pâte pour en chasser l’air. La diviser en 4. Etaler chaque morceau en ovale, rabattre chaque côté pour former un rectangle. Abaisser au rouleau, rouler chaque rectangle en cylindre, plier délicatement en deux, et déposer dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.

Couvrir d’un linge et laisser reposer 45 minutes.

Préchauffer le four th6, 180°C, avec un bol rempli d’eau à l’intérieur.

Badigeonner de lait et enfourner pour 30 minutes.

Laisser refroidir sur une grille.